La malédiction de la Vologne (2018)


Cycle L’affaire Grégory Villemin

 

1/3
Titre : La malédiction de la Vologne (5 épisodes)
Réalisateur : Pierre Hurel
Durée : 0h44 par épisode
Année : 2018
Pays : France
Genre : Documentaire,
Résumé : Qui a tué le petit Grégory le 16 octobre 1984 ? Et pourquoi ? Pour tenter de percer ce mystère qui obsède la France depuis 35 ans, cette série-événement entraîne le téléspectateur aux racines du mal : les clans familiaux de la Vologne et leurs secrets.
Fiche : France TV
Partage proposé par : 9docu DVD FR
Avis de Ciné Monde : Le titre annonce une démarche bizarre comme si l’assassinat de Grégory Villemin était une fatalité liée à un lieu et à des gens… d’un autre âge. Le commentaire à prétention littéraire est lu en voix off sur un ton dramatique qui frise le ridicule. Les reconstitutions fictionnelles sont sans intérêt.
1 La vallée des corbeaux
La description de ce monde ouvrier qui a gardé des traditions paysannes est à la limite du racisme social [18’29].
2 La bête et la belle
La mise en scène des retrouvailles de la famille de Bernard Laroche par l’avocat Gérard Welzer (député socialiste dans les Vosges en 1986 et chef cabinet de Pierre Mauroy de 1989 à 1992) est odieuse [24’10].
3 Un bûcher pour la sorcière
Le commentaire faux-cul fait endosser à Jean-Marie Villemin le soupçon de la collusion entre le journaliste Jean-Michel Bezzina, le Commissaire de police Jacques Corazzi et l’avocat Gérard Welzer dans l’inculpation de Christine Villemin [07’56].
Le commentaire fait quand même référence au maoïste Serge July qui a publié le délire féministe de Marguerite Duras accusant Christine Villemin d’avoir tué son fils pour se libérer du machisme de Jean-Marie Villemin [14’48] [1].
La mise en scène des retrouvailles de la famille de Christine Villemin par l’avocat Henri-René Garaud (proche du Front National, il milite pour le rétablissement de la peine de mort) est odieuse [21’24].
Le commentaire dit clairement que Jean-Michel Bezzina et Jean Ker ont gagné beaucoup d’argent dans ce feuilleton [22’35].
4 La croisade pour Grégory
Le juge Maurice Simon tombe dans le même piège narcissique que Jean-Michel Lambert en croyant qu’il s’agit de l’affaire de sa carrière [05’26].
La participation de Marie-Ange Laroche, habillée par un grand couturier, à l’émission de Guillaume Durand pue l’arnaque [19’06]. Elle fut accompagnée de son avocat Paul Prompt, qualifié démagogiquement de défenseur des opprimés [20’25] [2].
Évoque pudiquement la faute du juge Maurice Simon, qui a violé le secret de l’instruction en accordant des entretiens rocambolesques à la télévision [30’06 et 40’35] puis dans Détective [35’27]. Fait rare, il évoque sa liaison avec la journaliste Laurence Lacour, mais de manière allusive [39’06] [3]. La conclusion sur la malédiction de la Vologne prête à sourire.
Christine et Jean-Marie Villemin cèdent encore une fois aux charmes médiatiques en publiant un livre et en participant à l’émission La marche du siècle [43’40].
5 Le crépuscule des secrets
Cet épisode est le plus contestable car il se lance dans des hypothèses bien fragiles notamment sur l’état psychique de Muriel Bolle [13’15].
Fait significatif, avant de se suicider le juge Jean-Michel Lambert a écrit à un journaliste de l’Est Républicain alors qu’il habite Le Mans [29’07]. Sa mort alimente la thèse farfelue de l’étrange sortilège d’une malédiction diabolique.

Quand les homme sont perdus, quand les situations deviennent anxiogènes et inextricables, on fait souvent appel au diable
Denis ROBERT, J’ai tué le fils du chef – Affaire Grégory le roman de la Vologne 1984-2018, p. [Texte en ligne].

Les images complaisantes de Muriel Bolle cueillant des champignons n’apportent absolument rien à cette série qui s’enlise comme l’affaire [35’15].
Avis de : Sens Critique

Lire aussi :
Articles Cinéma asiatique, Chine en Question.
Articles Cinéma occidental, Monde en Question.
Dossier Cinéma France, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.


Notes et références

[1] Lire : Osez le crime féministe !, Monde en Question.
[2] Sa biographie semble bien enjolivée par l’auteur du documentaire par rapport à l’In memoriam du 15/03/2017.
[3] Voir : La journaliste Laurence Lacour fut l’amante du juge Maurice Simon : L’Obs, 01/08/2018 [16’10].

Commentaire pour cet article sinon utilisez le Forum

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :