Die Wilden Zwanziger – Wien ein Tanz am abgrund – Dans la fièvre des années 20 – Vienne, la dernière danse


Cycle Littérature Karl KRAUS

 


Réalisateur : Stefanie Appel
Durée : 0h52
Année : 2015
Pays : Allemagne
Genre : Documentaire
Résumé : Mais les Viennois ne perdent pas leur légendaire sens de l’humour et de la dérision. Un vent de renouveau souffle envers et contre tout… Au temps de « Vienne la rouge », architecture et urbanisme social, culture ouvrière et bourgeoisie juive éclairée font progresser la société. Mais Vienne est aussi la capitale de la psychanalyse et d’un certain pessimisme des intellectuels – le polémiste et redoutable auteur satirique Karl Kraus prédit ainsi l’apocalypse à venir.
Fiche : Arte
Avis de Ciné Monde : Évoque les mouvements artistiques des années 20 qui rendent compte de la vie réelle de la population. « La misère du peuple » fut une préoccupation des intellectuels viennois, très conscients des dangers à venir.
Karl KRAUS dénonce les requins de la finance qui « ont fait fortune grâce au sang des autres » [09’11-09’59].
Le mouvement féministe est beaucoup plus avancé en Autriche qu’en France [14’45-19’09].
« Bummel Durch Wien » d’Hermann LEOPOLDÍ évoque, en 1924, la croix gammée qui tient le haut du pavé [27’23-28’17] ! « O croix gammée, ô croix gammée Que de brutalité O croix gammée, ô croix gammée Quel raffut tu fais [31’40-32’12].
Hugo BETTAUER anime aussi un hebdomadaire d’érotisme « Er une Sie – Elle et Lui ». Dans son magazine, les femmes sont des modèles de réussite. Il est assassiné par un membre du parti nazi en 1925. La droite et la gauche prennent les armes. Les tensions culminent en juillet 1927 par l’incendie du palais de Justice [48’47-51.40].

Partage proposé par : Zone Telechargement HD 720 VF

Lire aussi :
Témoignages littéraires de cette époque
Hugo BETTAUER, Die Stadt ohne Juden- La ville sans Juifs.
Karl KRAUS, La nuit venue (recueil d’aphorismes).
Karl KRAUS, Les derniers jours de l’humanité.
Témoignages cinématographiques de cette époque
H.K. BRESLAUER, Die Stadt ohne Juden- La ville sans Juifs d’après le roman d’Hugo BETTAUER.
Fernand LÉGER, Ballet mécanique.
Karl LEITER, Seine Hoheit, der Eintänzer.
Georg Wilhelm PABST, Fie freudlose Gasse – La rue sans joie.
Gustave UCICKY, Café Elektric – Trois nuits d’amour.
Articles Cinéma asiatique, Chine en Question.
Articles Cinéma occidental, Monde en Question.
Dossier documentaire Cinéma, Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Commentaire pour cet article sinon utilisez le Forum

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :